Panorama des Gorges

Les moulins

À propos des moulins

Avant de devenir un lieu touristique, la cascade de Grésy est un lieu où la petite industrie met à profit l’eau des deux rivières pour faire fonctionner différents artifices : moulins à farine, scierie, pressoir à huile…

Le moulin d’Alby
Sur la rive gauche des Gorges, le moulin d’Alby se dresse toute en hauteur. Certaines personnes se souviennent encore s’y être rendues avec leurs parents pour faire provision de farine. Les gens du pays, presque tous agriculteurs, venaient au moulin porter leur récolte à moudre. Il en subsiste une haute carcasse vide et quelques anecdotes ou expressions bien senties. Lors d’une visite au moulin on pouvait entendre le maître des lieux s’exclamer : « Ici, c’est comme au Mont-Blanc, il neige tout le temps ! ».

Le pressoir de Salauz
Inactif depuis presque deux siècles, le moulin de Salauz est un vestige de l’époque médiévale. Tout en longueur et collé à la rive dont il semble suivre le dénivelé, le bâtiment est original. Des galeries et des escaliers, le plus souvent en bois et soutenus par des étais verticaux, permettaient d’accéder aux différents étages. Dans les sous-sols, les pressoirs. Au rez-de-chaussée, le magasin accueillait les visiteurs et proposait billets, souvenirs, rafraîchissements et l’accès au belvédère. Les autres dépendances étaient réservées aux habitants. A l’étage, l’atelier surplombe le tumulte des gorges.
Le mécanisme du moulin de Salauz était original. L’eau était détournée pour arriver dans le bâtiment, sous l’atelier, et débouchait sur deux cuves. Celles-ci, en se remplissant, engendraient un mouvement de pression. Chaque cuve disposait d’une trappe pour laisser filer l’eau et relever la presse.

La scierie
Juste avant la confluence des deux rivières, un barrage sur la Deisse envoyait de l’eau dans un bief qui mettait en mouvement la scierie. Il n’en reste aujourd’hui qu’un pan de mur. On redécouvre la scierie et sa roue à aube sur de vieilles cartes postales. Elle a fonctionné jusqu’à la dernière guerre.